Compta Auto

la comptabilité d'un
Centre de contrôle technique

Centre de contrôle technique

Au moment de s’établir comme garagiste spécialiste en contrôle technique, l’entrepreneur doit faire face à plusieurs questions complexes :

  • Comment effectuer un audit automobile et réussir la valorisation d’un fonds de commerce automobile?
  • Comment ouvrir un centre auto ?
  • Comment gérer la comptabilité d’un garage?
  • Comment gérer la comptabilisation du contrôle technique pour les autres garagistes ?

Découvrez ce qu’il faut savoir pour bien démarrer votre activité et réussir en matière de comptabilité automobile, qu’il s’agisse d’un centre auto en réseau ou indépendant.

Se lancer dans le métier de garagiste spécialisé en contrôle technique

Un centre auto vérifie le bon état de marche et l’entretien des véhicules. Il doit être suffisamment spacieux et être muni de tous les équipements nécessaires à l’activité. Il est possible de racheter un centre auto existant, c’est d’ailleurs la solution la plus intéressante afin de disposer rapidement d’un fonds de commerce et d’un matériel opérationnel.

La comptabilité d'un contrôle technique

Évaluation du fonds de commerce du garage automobile

Avant d’acheter un établissement, il convient de l’évaluer avec justesse. Pour ce faire, vous pouvez faire appel à un expert-comptable expérimenté dans l’audit automobile. Ce spécialiste saura prendre en compte tous les éléments nécessaires à l’évaluation du fonds de commerce du garage automobile et vous aider à négocier pour l’acquisition de votre centre auto.

Création d’entreprises

Outre la valorisation d’un fonds de commerce automobile, l’expert-comptable vous assiste dans d’autres démarches lors de l’ouverture de votre garage.

Si vous optez pour un centre auto appartenant à un réseau, l’expert-comptable vous accompagne également dans le montage de votre dossier en vue de créer votre franchise. Par ailleurs, vous pouvez choisir entre plusieurs statuts juridiques pour la création de votre entreprise. Si la micro entreprise est à la fois facile à mettre en place et à gérer, une société de type SARL est plus évolutive.

 

En effet, la création d’une micro entreprise ne prend que quelques minutes, en remplissant le formulaire sur le site dédié de l’URSSAF. Les bénéfices imposables sont calculés au forfait, et l’entrepreneur n’a que très peu d’informations à fournir au moment des déclarations fiscales.

Les sociétés, individuelles ou à plusieurs actionnaires/associés, impliquent des démarches plus complexes, ainsi que la rédaction de statuts. L’expert-comptable peut aussi vous accompagner en ce sens. Il vous conseille et effectue les démarches juridiques et administratives requises en votre nom. Il est également en mesure de vous exposer les types de régimes fiscaux applicables selon votre situation. En effet, vous avez le choix entre trois régimes :

  • Le régime de déclaration contrôlé, réservé aux petites entreprises ;
  • L’impôt sur les sociétés ;
  • L’impôt sur le revenu.

Le statut et la rémunération du dirigeant dépendent à la fois du statut juridique et du régime fiscal. Il est important de connaître ces détails au moment de créer votre entreprise, afin d’établir une structure pérenne qui répond aux besoins de l’activité.

Tenir une comptabilité garage automobile

La comptabilité automobile comporte certaines particularités. Il existe un plan comptable pour les garages automobiles qui a fait l’objet d’un avis de conformité en 1983. Ce plan comporte des comptes spécifiques pour l’enregistrement comptable des immobilisations, clients et fournisseurs, ainsi que le traitement de la TVA garage automobile.

En outre, la comptabilisation en contrôle technique obéit aux règles classiques de la comptabilité générale. Ainsi, d’une manière générale, les petites entreprises de moins de 10 salariés tiennent une comptabilité de trésorerie, tandis que les établissements qui exercent une activité industrielle ou comptent plus de 10 salariés tiennent souvent une comptabilité d’engagement.

La comptabilité de trésorerie comporte les obligations suivantes :

  • Tenue des comptes en partie double ;
  • Réalisation d’un inventaire au moins tous les 12 mois ;
  • Conservation de toutes les pièces justificatives du domaine de la comptabilité, par exemple les factures fournisseurs ;
  • Établissement des comptes annuels, d’un compte de résultat et d’un bilan comptable simplifié.

Les obligations comptables en cas de comptabilité automobile d’engagement sont :

  • La tenue de livres comptables en partie double ;
  • Réalisation d’un inventaire au moins tous les 12 mois ;
  • Conservation de tous les documents comptables ;
  • Établissement de comptes annuels, d’états financiers détaillés et de la liasse fiscale.

La tenue de la comptabilité d’un garage automobile peut s’effectuer à l’aide d’un logiciel compta pour garage. Cet outil permet de centraliser les données comptables afin de faciliter leur utilisation. Par ailleurs, le logiciel de comptabilité d’un garage dédié à un centre auto devrait intégrer le plan comptable d’un contrôle technique, permettant d’intégrer des écritures comptables sincères et conformes.

Si vous optez pour l’externalisation, il est plus judicieux de s’adresser à un cabinet d’expertise comptable expérimenté en comptabilité du concessionnaire automobile et comptabilisation du contrôle technique. Un spécialiste est en mesure de gérer la comptabilité d’un garage automobile dans son intégralité, jusqu’aux déclarations sociales et fiscales.

La comptabilisation du contrôle technique

Pour les autres garagistes, le contrôle technique doit être enregistré selon la pratique adéquate. De manière générale, la comptabilisation du contrôle technique peut être considérée comme une dépense en entretien et réparation. Toutefois, avec l’existence des établissements assermentés, certains considèrent les visites techniques obligatoires comme une taxe.

Il est donc important de s’adresser à un comptable pour concessionnaire automobile qui effectuera une saisie comptable conformément au plan comptable du contrôle technique. Les enjeux de cette comptabilisation sont nombreux et importants.

Une bonne pratique comptable permettra de :

  • Comptabiliser les charges avec justesse ;
  • Mieux suivre le flux de trésorerie et anticiper les besoins en fonds de roulement ;
  • Améliorer la gestion d’entreprise grâce à l’exploitation des données comptables ainsi obtenues.

En faisant appel à un cabinet d’expertise comptable, vous mandatez un spécialiste fiable pour l’ensemble de vos missions comptables. Le rôle du comptable peut éventuellement s’élargir aux missions juridiques et à la gestion administrative, il convient de le préciser dans la lettre de mission. Les honoraires sont également fixés dans ce document. Une fois signé, il fait office de contrat.